Devis gratuit Spécialistes réunis pour le sourire 09.88.99.43.16

Questions fréquentes

retour à la page précédente /

Les maladies parodontales et leur traitements (parodontologie)

Que sont les maladies parodontales ? 

Les maladies parodontales sont des infections bactériennes (microbiennes) qui affectent et détruisent les tissus qui entourent et supportent les dents (le parodonte). Les tissus concernés sont la gencive, les fibres d'attachement (ligament ou desmodonte) et l'os qui supporte les dents. Les maladies des gencives peuvent être traitées de différentes façons, dépendant de la sévérité de la maladie, et de la manière qu'un patient a répondu à des soins antérieurs. 

Ces pathologies sont appelées gingivite si elles concernent uniquement la gencive et parodontite si les tissus sous-jacents - en particulier l'os alvéolaire - sont atteints. Si la gingivite n’est pas traitée, elle peut progresser en affectant le reste du parodonte. On l’appelle alors parodontite et elle devient alors une maladie plus compliquée à guérir. La plaque dentaire qui contient les bactéries est la principale cause déclenchant les maladies parodontales. C'est un enduit qui se forme sur les dents et qui doit être éliminé chaque jour par le brossage pour prévenir son accumulation. Si la plaque dentaire n'est pas éliminée elle durcit et forme le tartre. Ce dernier ne peut être éliminé que par un détartrage. Lorsque le tartre et la plaque dentaire s'infiltrent sous les gencives, sur les racines des dents, ils forment des espaces appelés poches parodontales. La brosse à dents ne pénètre pas sous la gencive. Une maladie parodontale risque de se développer. Les gencives sont irritées, inflammées; les tissus qui supportent les dents peuvent être détruits. Avec la progression de la maladie, les poches s'approfondissent, la gencive et l'os sont détruits. Les dents peuvent devenir mobiles et tomber. Les mécanismes de défense immunitaire interviennent pour éliminer les bactéries. Dans certains cas ils contribuent à la destruction parodontale.

La gingivite, étant une infection des gencives au stade débutant, peut se traiter par : 

  • Des soins d'hygiène rigoureux à la maison, incluant les brossages réguliers et l'utilisation de fil dentaire au moins une fois par jour. Des rinçages à l'eau salée ou une solution désinfectante (Chlorexidine, Listerine, etc.) peuvent être aussi utilisés.
  • Un nettoyage dentaire, incluant un détartrage tous les six mois pour éliminer la plaque et le tartre.
  • Le dentiste peut conseiller le brossage de dents avec un mélange de bicarbonate de soude et de peroxyde. Cette pâte est abrasive, il est recommandé de ne pas frotter trop fortement la gencive ni les dents.

La parodontite, étant une infection avancée des gencives, peut se traiter par : 

  • Les curetage et surfaçage, une procédure non chirurgicale de détartrage et de nettoyage en profondeur réalisée sous anesthésie locale. Le curetage permet d'enlever tout le tartre se trouvant au-dessus et en-dessous de la gencive. Le surfaçage rend la dent lisse de tout débris bactériens et de tissus malades.
  • La parodontie douce est un acte similaire au curetage, mais nécessitant avant une période de désinfection des gencives par l'entremise d'antibiotiques en crème et/ou en rince-bouche. La gencive ayant subi l'antibiothérapie rend son tartre plus facile à détecter et à éliminer. Le curetage sera alors moins invasif.
  • Le curetage ouvert est une procédure chirurgicale nécessitant l'ouverture de la gencive avant de la cureter, puis la fermeture de celle-ci à l'aide de points de suture et de pansements. Quelquefois un agent anti-bactérien est placé durant la guérison. Cette procédure n'est conseillée que si la parodontite est très avancée, ou si les autres traitements non chirurgicaux n'ont pas guéri la maladie.
  • La greffe osseuse requiert l'utilisation de fragments d'os soit du patient même, ou de l'os synthétique pour remplacer l'os détruit par la maladie parodontale. Cette greffe sert de plate-forme pour que l'os se régénère lui-même.
  • La greffe de gencive renforce une gencive mince. Elle peut aussi remplacer la gencive s'il y a récession gingivale (dents déchaussées). La plupart du temps la gencive greffée est prelevée de la gencive du palais.
  • La régénération guidée est une procédure chirurgicale qui aide l'os supportant les dents à se reformer. Suite au curetage ouvert, une mèche est insérée entre la gencive et l'os. Cette mèche empêche la gencive de se reformer dans l'espace où l'os doit se retrouver, permettant à l'os qui guérit plus lentement de bien se composer.

Le succès des traitements en parodontie est influencé par : 

  • Le tabagisme qui ralentit considérablement la guérison des gencives.
  • Une bonne hygiène à la maison, incluant brossage et l'utilisation de fil dentaire.
  • Des détartrages et nettoyages chez le dentiste tous les trois à quatre mois.
  • Si le conjoint souffre également d'une maladie de gencive, il est conseillé de la traiter aussi pour empêcher le transfert de microbes.